Catégorie : Coran

Raciter la sourate Al Falaq

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Dis : « Je cherche protection auprès du Seigneur de l’aube naissante ۞ contre le mal des êtres qu’Il a créés ۞ contre le mal de l’obscurité quand elle s’approfondit ۞ contre le mal de celles qui soufflent (les sorcières) sur les nœuds ۞ et contre le mal de l’envieux quand il envie. »

Sourate Al-Falaq

Sourate 113.

Al-Mulk (La royauté) سورة الملك

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ تَبَارَكَ الَّذِي بِيَدِهِ الْمُلْكُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ

1) Béni soit celui dans la main de qui est la royauté, et Il est Omnipotent.

الَّذِي خَلَقَ الْمَوْتَ وَالْحَيَاةَ لِيَبْلُوَكُمْ أَيُّكُمْ أَحْسَنُ عَمَلًا وَهُوَ الْعَزِيزُ الْغَفُورُ

2) Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur.

الَّذِي خَلَقَ سَبْعَ سَمَاوَاتٍ طِبَاقًا مَّا تَرَى فِي خَلْقِ الرَّحْمَنِ مِن تَفَاوُتٍ فَارْجِعِ الْبَصَرَ هَلْ تَرَى مِن فُطُورٍ

3) Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène [sur elle] le regard. Y vois-tu une brèche quelconque?

ثُمَّ ارْجِعِ الْبَصَرَ كَرَّتَيْنِ يَنقَلِبْ إِلَيْكَ الْبَصَرُ خَاسِئًا وَهُوَ حَسِيرٌ

4) Puis, retourne ton regard à deux fois: le regard te reviendra humilié et frustré.

وَلَقَدْ زَيَّنَّا السَّمَاءَ الدُّنْيَا بِمَصَابِيحَ وَجَعَلْنَاهَا رُجُومًا لِّلشَّيَاطِينِ وَأَعْتَدْنَا لَهُمْ عَذَابَ السَّعِيرِ

5) Nous avons effectivement embelli le ciel le plus proche avec des lampes [des étoiles] dont Nous avons fait des projectiles pour lapider les diables et Nous leur avons préparé le châtiment de la Fournaise.

وَلِلَّذِينَ كَفَرُوا بِرَبِّهِمْ عَذَابُ جَهَنَّمَ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ

6) Ceux qui ont mécru à leur Seigneur auront le châtiment de l’Enfer. Et quelle mauvaise destination!

إِذَا أُلْقُوا فِيهَا سَمِعُوا لَهَا شَهِيقًا وَهِيَ تَفُورُ

7) Quand ils y seront jetés, ils lui entendront un gémissement, tandis qu’il bouillonne.

تَكَادُ تَمَيَّزُ مِنَ الْغَيْظِ كُلَّمَا أُلْقِيَ فِيهَا فَوْجٌ سَأَلَهُمْ خَزَنَتُهَا أَلَمْ يَأْتِكُمْ نَذِيرٌ

Lire la suite

Le Coran sourate Al Fatiha

بِسْمِ ٱللَّهِ ٱلرَّحْمَٰنِ ٱلرَّحِيمِ 1

ٱلْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ ٱلْعَٰلَمِينَ 2

ٱلرَّحْمَٰنِ ٱلرَّحِيمِ 3

مَٰلِكِ يَوْمِ ٱلدِّينِ 4

إِيَّاكَ نَعْبُدُ وَإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ 5

ٱهْدِنَا ٱلصِّرَٰطَ ٱلْمُسْتَقِيمَ 6

صِرَٰطَ ٱلَّذِينَ أَنْعَمْتَ عَلَيْهِمْ غَيْرِ ٱلْمَغْضُوبِ عَلَيْهِمْ وَلَا ٱلضَّآلِّينَ 7

1 Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

2 Louange à Allah, Seigneur de l’univers.

3 Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

4 Maître du Jour de la rétribution.

5 C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours.

6 Guide-nous dans le droit chemin,

7 le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

Lire la suite

Sourate An-Nâs

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Dis : « Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes ۞ Le Souverain des hommes ۞ Dieu des hommes ۞ contre le mal du mauvais conseiller, furtif ۞ qui souffle le mal dans les poitrines des hommes ۞ qu’il (le conseiller) soit un djinn, ou un être humain. »

Sourate An-Nâs (3 fois)

Sourate 114.

Sourate Al-Falaq

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Dis : « Je cherche protection auprès du Seigneur de l’aube naissante ۞ contre le mal des êtres qu’Il a créés ۞ contre le mal de l’obscurité quand elle s’approfondit ۞ contre le mal de celles qui soufflent (les sorcières) sur les nœuds ۞ et contre le mal de l’envieux quand il envie. »

Sourate Al-Falaq (3 fois)

Sourate 113.

Réciter Âyatu-l-Kursî.

« Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui n’a besoin de rien et dont toute chose dépend « al-Qayyûm ». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. À Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la Terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Kursî (Piédestal) déborde les cieux et la Terre et leur garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, l’Immense. »

Sourate Al-Baqarah, verset 255

Mérite:

Muhammad Ibn Ubay Ibn Ka’b rapporte de son père qu’il possédait une urne remplie de dattes dont la quantité diminuait, alors il la surveilla une nuit. Tout à coup, il se trouva face à une bête de la corpulence d’un jeune adolescent pubère. Il la salua et elle lui rendit sa salutation. Il demanda : « Qu’es-tu-donc ? Es-tu un djinn ou un humain ? »
Elle répondit : « Un djinn. »
Il lui dit : « Donne-moi ta main. ».
Sa main était une patte de chien et ses poils, des poils de chiens. Il demanda :
« Est-ce à cela que ressemblent les djinns ? »
La bête lui dit : « Les djinns savent bien qu’il n’y a pas parmi eux plus terrible que moi. »
Il reprit : « Qu’est-ce qui t’amène ? »
La bête répondit : « On nous a rapporté que tu aimais donner l’aumône. Aussi avons-nous voulu avoir une part de ta nourriture. »
Il poursuivit : « Qu’est-ce qui nous protège de vous ? »
La bête répondit : « Ce verset qui se trouve dans la Sourate Al-Baqarah : {Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui n’a besoin de rien et dont toute chose dépend « al-Qayyûm »} Celui qui le récite au soir sera protégé de nous jusqu’au matin et celui qui le récite parvenu au matin sera protégé de nous jusqu’au soir. Le lendemain, matin il rapporta cet épisode au Messager d’Allah qui lui dit : « Le malin a dit vrai. »

Sahîh Al-Kalim At-Tayyib n° 22.